principes culture data driven

5 principes pour instaurer une culture data-driven dans votre entreprise 

La culture data driven, c’est quoi ?

La culture des données consiste à s’orienter en entreprise exclusivement grâce aux données. Une entreprise qui se réclame entreprise data driven se guide principalement avec la donnée.

De nos jours, la donnée a pris une importance capitale, car si une bonne exploitation en est faite elle facilite l’acquisition, la rétention et la fidélisation des clients. La donnée représente l’élément indispensable de tout outil de reporting que peut posséder une entreprise.
La puissance de la donnée n’est plus à prouver, car elle est omniprésente en entreprise. Elle reste notamment très impliquée dans l’élaboration et la perfection de toute solution BI dont une entreprise peut avoir besoin. En entreprise, la donnée aide désormais à la prise des décisions opérationnelles et stratégiques. Plus en détail, elle permet de :

  • Mettre en place un marketing bien élaboré et basé sur le ciblage
  • Développer et innover des produits
  • Réaliser le contrôle qualité des produits
  • Développer un avantage sur des potentiels concurrents à court et à long terme

 

Généralement, les types de données dont peut disposer une entreprise sont multiples. Néanmoins, pour instaurer une culture data driven, on peut citer en exemple quelques-uns de ces types de données qui sont :

  • Transactionnelles (historiques des achats, éléments relatifs au paiement..) ;
  • Clients ;
  • Machine Learning défini comme les données de la machine ;
  • Données de référence (données stratégiques) ;
  • Et les données quantitatives.

 

La culture de la donnée représente pour certaines entreprises averties un véritable avantage concurrentiel. La culture data driven permet à ces entreprises qui ont vite réalisé son importance de s’approprier plus de chance d’acquérir de nouveaux clients, plus de chance de fidéliser et conserver ces clients, et aussi plus de chance de gagner en rentabilité.

Malheureusement, beaucoup d’autres entreprises ont pris le virage de la culture de donnée trop tardivement. Cependant, elles veulent aujourd’hui rattraper ce retard en analysant et en mettant en place des actions concrètes grâce aux données. C’est alors le moment pour ces entreprises d’évaluer la culture des données en leur sein. Cet exercice est à la portée de tout le monde.

 

5 principes pour instaurer une culture data-driven

 

L’instauration d’une culture basée sur les données en entreprise ne peut pas se faire au hasard. Elle requiert le respect de certains paramètres spécifiques. Voici alors 5 principes qui vous seront d’une grande utilité du début à la fin de l’instauration d’une culture data driven dans votre entreprise.

 

1- Ralliez la direction à votre cause en obtenant son soutien pour votre initiative «data-driven»

La majorité des dirigeants qui ont essayé d’instaurer une culture basée sur les données au sein de leurs entreprises ont connu un échec criant. Selon des investigations du NewVantage Partners, c’est seulement 32,4% des dirigeants qui ont pu réussir l’instauration d’une véritable culture de la donnée. De nombreux dirigeants échouent, car ils ne devraient pas se contenter de la seule technologie pour espérer devenir des organisations guidées par les données.

Une transformation de cette ampleur requiert des nouveautés en matière de compétences, processus et comportements. Ces nouveautés accompagneront la mise en place de solutions BI comme Report One ou Sage BI Reportings. Du coup, la direction détient un rôle important dans la promotion de ce changement.

La direction doit donc être convaincue que n’importe lequel de ses collaborateurs peut stratégiquement découvrir de nouveaux insights à partir des données afin de contribuer au changement de la donne.

 

 

 

 

2- Priorisez la maîtrise de l’analytique dans toute sa globalité

Un collaborateur qui doit analyser de façon efficace ses données a impérativement besoin de bien connaître tous les aspects de ces données. Il ne s’agit pas seulement d’avoir des compétences. Il est tout aussi nécessaire d’avoir comme réflexe de se baser sur la donnée au lieu de se référer seulement à des intuitions basées sur des compétences.

Les organisations qui ont pu réussir l’instauration d’une véritable culture data-driven embauchent des collaborateurs qui possèdent les compétences et aptitudes requises pour la prise des décisions basées sur les données. Aussi, ces organisations s’investissent dans le développement des compétences analytiques de leurs collaborateurs par le biais des formations, ateliers, activités connexes…

 

3- Effectuez un contrôle d’accès aux données et tâchez de gagner la confiance des utilisateurs grâce à un environnement agile

Les données demeurent cloisonnées dans des environnements clos au sein de la majorité des entreprises. Cependant, si votre déploiement se base sur un process de gestion de données qui fait preuve d’agilité et de transparence, vous obtiendrez en retour des données claires et fiables auxquelles les bonnes personnes peuvent accéder.

Vous devez dès lors commencer par instaurer l’équilibre nécessaire entre contrôle et liberté des utilisateurs grâce à un environnement analytique sécurisé et fiable fourni par un cadre de base. Vous devez vous assurer que les performances de votre environnement analytique vont apporter changement et maturité qui sauront répondre aux besoins métier.

 

4- Généralisez l’utilisation de l’analytique en rassemblant les passionnés de données au sein d’une communauté

En créant une communauté de personnes passionnées par la donnée, vous créez un réseau de personnes qui s’appuieront exclusivement sur la donnée pour échanger et collaborer. Votre communauté deviendra plus forte si chaque responsable peut disposer des ressources nécessaires (temps, espace…) pouvant servir à aider chaque membre de la communauté à développer leurs compétences data.

Votre communauté sera du coup plus stimulée à adopter et à apprendre l’analytique. Les utilisateurs vont de jour en jour réaliser l’utilité des insights. Aussi, votre entreprise va réduire le cloisonnement des données. En bref, l’objectif pour les responsables de la communauté sera de placer les données au centre de toute discussion.

 

5- Inspirez-vous de l’expérience des autres entreprises

Il est tout à fait normal que vous doutiez de vos capacités à pouvoir devenir data-driven. Néanmoins, vous devez savoir que de nombreuses autres entreprises qui ont eu cette même ambition de devenir data-driven se sont heurtées aux mêmes obstacles que vous. Le soutien de leurs directions leur a été capital.
Aussi, il a fallu à ces entreprises de s’adapter aux besoins, de se procurer les meilleures technologies, et de se focaliser sur les utilisateurs.

L’instauration de la culture data driven dans votre entreprise va concrètement se dérouler en 2 phases : une phase de cadrage et une phase de formation que ce soit en interne ou à l’externe.

 

 

 

Définir une stratégie data-driven dans votre entreprise

Pour la définition d’une stratégie de la culture de la donnée, il vous faudra :

  • Mesurer la place occupée par la culture des données dans votre entreprise ;
  • Identifier les projets en cours et identifier à partir des données des actions à mettre en place ;
  • Décloisonner les métiers ;
  • Contrôler l’accès aux données et gagner la confiance des utilisateurs.

 

Former les équipes et accompagner la conduite de changement

Pour cette deuxième phase qui est la phase de formation :

– Vous allez expliquer à vos collaborateurs quel est le rôle des données dans l’entreprise
– Vous allez partager des recrutements avec des compétences recherchées telles que la “donnée”
– Et enfin, vous allez mettre en place des actions de sensibilisation à la culture des données

ARTICLES CONNEXES
Vous souhaitez plus d'infos ?

Retour vers le haut

Découvrir les fonctionnalités

Découvrir les fonctionnalités