projet bi

Business intelligence : 5 bonnes pratiques pour réussir son projet BI

Pour l’entreprise moderne, l’utilisation de données de masse a révélé la nécessité d’un système de management intégrant une gestion par l’informatique pour faciliter l’analyse des données en vue d’optimiser les prises de décisions.
La réponse : la Business Intelligence (BI) basée sur l’utilisation d’une large variété de techniques et d’outils pour la collecte et l’analyse de données.
Ici, découvrez ce que c’est que la BI et un cocktail de 5 bonnes pratiques pour réussir un projet de Business Intelligence.

 

La Business Intelligence, c’est quoi ?

Nommé invariablement Decision Support System ou informatique décisionnelle, le terme anglais Business Intelligence désigne les infrastructures, les outils et les techniques permettant la collecte, la consolidation, la modélisation et la restitution de données d’une entreprise en vue d’aider ses décideurs à optimiser leurs prises de décisions.

Autrement dit, il s’agit d’un outil d’aide à la décision par le traitement, l’analyse et la présentation des données ou encore une technique d’analyse de données dirigée par la technologie pour aider les utilisateurs dans la prise de décision éclairée.
Dans le contexte actuel d’un marché mondial fortement concurrentiel et interconnecté, il faut noter que la solution BI est indispensable pour l’entreprise moderne en vue d’un pilotage en temps réel de ses activités pour mieux maitriser le risque.

 

Un projet BI comment ça se passe ?

Encore appelé chaîne décisionnelle, le projet BI est un processus de traitement et de transformation de données en information à des fins décisionnelles et se décline en 4 étapes :

  • La collecte : Cette phase consacre l’extraction des données provenant des différentes sources de l’entreprise en vue de leur transformation puis leur stockage. C’est le processus ETL (Extract, Transform, Load) ;
  • Le stockage : Ici, les données traitées et structurées sont centralisées pour être disponibles à l’usage décisionnel grâce aux entrepôts de données spécialisés : le Data Warehouse et le Data Mart ;
  • L’analyse : L’information traitée, structurée et stockée est désormais prête à être analysée par les utilisateurs et autres spécialistes via l’utilisation de tableaux de bord et reportings présentant des indicateurs clés et d’autres outils tels que le Data mining (recherche de corrélation), les cubes OLAP (analyses multidimensionnelles);
  • La restitution : Il s’agit de rendre l’information exploitable aux utilisateurs finaux de l’entreprise grâce aux logiciels de datavisualisation tels qu’un outil de reporting, les tableaux de bord ou le logiciel MyReport et toute application permettant une mise en forme graphique et hiérarchisée des données.

 

Les bonnes pratiques pour son projet BI

Parce que la mise en œuvre d’un projet Business Intelligence peut s’avérer complexe, il est indispensable de s’approprier les bonnes pratiques susceptibles d’en faciliter la réussite.

Mettre en place une stratégie cohérente pour mieux piloter l’activité de l’entreprise

Tout programme d’informatique décisionnelle vise un meilleur pilotage des activités de l’entreprise. Pour ce faire, il doit être pensé dans une approche globale et inclusive des divers domaines fonctionnels de l’entreprise.
En gros, il doit intégrer une stratégie cohérente qui met l’accent aussi bien sur les process que sur l’approche métier.

Se fixer un délai de réalisation pour un projet BI

La fixation et le respect de délais sont indispensables pour mettre en phase le projet BI et la stratégie de l’entreprise. Si entre temps cette dernière venait à évoluer, il faudra donc un réajustement partiel ou complet des aspects décisionnels de la solution BI suivis de nouveaux délais.

Former les utilisateurs pour réussir un projet BI

La prise en compte des préoccupations du terrain reste une donnée essentielle pour bâtir un projet BI performant.
Or, la collecte de ces préoccupations passe inéluctablement par l’implication du personnel opérationnel. Pour réussir un programme BI, il est donc important de former les utilisateurs clés et les faire participer à son élaboration.

Déterminer des indicateurs clés pour évaluer l’activité

Définir des indicateurs clés de performance reste le préalable à tout projet d’informatique décisionnelle fiable en vue d’une évaluation objective de l’activité de l’entreprise.
Pour ce faire, il faudra recueillir les données structurées nécessaires à la construction d’une couche de reporting efficace avant la mise en place des systèmes de pilotage.

Anticiper les évolutions de l’entreprise

Un projet BI bien pensé est celui qui fait passer l’entreprise à un niveau supérieur et au déploiement de masse.
Or, force est de constater que lors de la mise en œuvre du programme BI, le déploiement est souvent limité à un groupe restreint d’utilisateurs empiétant ainsi sur l’évolution future du produit.
Il convient donc d’anticiper les évolutions de l’entreprise pour un projet BI efficace.

ARTICLES CONNEXES
Vous souhaitez plus d'infos ?

Retour vers le haut

Découvrir les fonctionnalités

Découvrir les fonctionnalités