Apogea

apogea

Comprendre la nouvelle norme comptable ANC 2025

L’année 2025 apporte des changements significatifs dans le domaine de la comptabilité avec la mise en application du règlement ANC 2022-06 par l’Autorité des Normes Comptables (ANC). Cette réforme vise à moderniser et simplifier le Plan Comptable Général (PCG), offrant ainsi aux entreprises et associations un cadre plus adapté aux enjeux contemporains. Cet article explore en profondeur les principaux aspects de cette réforme et ses implications pour les professionnels de la comptabilité.

Les objectifs de la réforme du plan comptable général

L’application de ce nouveau règlement est prévue pour les exercices commençant à partir du 1er janvier 2025, bien que l’application anticipée soit envisageable.

 

Cette réforme vise à moderniser la nomenclature du plan comptable et à améliorer la présentation des états financiers.  

Les principaux objectifs du règlement n° 2022-06 sont les suivants : 

le role de la drh

La réforme du PCG concerne les sociétés, mais pas seulement. Elle s’appliquera aussi aux associations, aux fondations. 

Ces objectifs reflètent une volonté de l’ANC de rendre la comptabilité plus accessible et transparente, tout en répondant aux besoins d’une économie en constante évolution.

Nouvelle définition des produits et charges exceptionnels

L’un des changements majeurs concerne la redéfinition des produits et charges exceptionnels. Désormais, ces éléments sont strictement définis comme ceux résultant d’événements majeurs et inhabituels.

 

Par exemple, les écritures qui étaient auparavant classées comme exceptionnelles seront dorénavant réintégrées dans le résultat d’exploitation si elles ne répondent pas à ces critères stricts. Cela permettra une meilleure compréhension des résultats opérationnels des entreprises.

 

La redéfinition des produits et charges exceptionnels a des implications profondes pour la transparence et la lisibilité des comptes annuels. En excluant les éléments récurrents ou ordinaires du champ des produits et charges exceptionnels, cette réforme clarifie ce qui constitue véritablement un événement exceptionnel. Les entreprises ne pourront plus masquer des performances médiocres derrière des écritures exceptionnelles mal définies. Cela garantit que les résultats d’exploitation reflètent plus fidèlement la performance opérationnelle réelle.

 

La redéfinition des produits et charges exceptionnels est une composante essentielle de la norme comptable ANC 2025. En imposant des critères stricts, cette mesure améliore la transparence des états financiers et renforce la confiance des parties prenantes dans la fiabilité des informations financières. Les entreprises doivent s’y préparer dès maintenant pour s’assurer d’une transition en douceur vers ce nouveau cadre comptable.

ellipse
guide facture electronique

Replay webinar - Norme comptable ANC

En partenariat avec Regnology, leader mondial du reporting réglementaire, nous avons détaillé les changements, les objectifs de cette réforme pour les entreprises et une démonstration de Sage Fiscalité pour les gestion de vos déclarations fiscales.

 

Découvrez tous les détails dans le replay !

Disparition des transferts de charges

Les comptes 791, 796 et 797, traditionnellement utilisés pour enregistrer des charges négatives, seront supprimés. À la place, les entreprises devront utiliser des comptes plus spécifiques :

Cette modification vise à clarifier la nature des transactions et à éviter les confusions liées à l’utilisation des transferts de charges.

 

La disparition des transferts de charges au profit de comptes plus spécifiques constitue un progrès significatif vers une comptabilité plus transparente et précise. Ce changement permet d’améliorer la compréhension et l’analyse des états financiers tout en réduisant les risques de manipulation comptable. 

index egalite femmes hommes

Un nouveau plan de compte unique 

La norme comptable introduit un plan de compte unique pour toutes les entreprises, supprimant ainsi les systèmes abrégés et développés. Ce plan de compte unique comprendra des comptes obligatoires et facultatifs, permettant une uniformité et une simplicité accrues dans la tenue des comptes. Cette uniformisation facilitera également les comparaisons inter-entreprises et la consolidation des comptes.

En adoptant un plan de compte unique, les entreprises bénéficieront d’une structure de comptabilité standardisée. Cela facilitera l’établissement des rapports financiers et rendra les audits plus efficaces. Les investisseurs et autres parties prenantes pourront également mieux comprendre et comparer les états financiers des différentes entreprises, améliorant ainsi la transparence et la confiance dans les marchés financiers.

 

La transition vers un plan de compte unique nécessitera une période de préparation et d’adaptation pour les entreprises. Cela inclura la mise à jour des logiciels comptables, la formation du personnel, et l’ajustement des procédures internes. La nouvelle norme comptable ANC, prévoit de fournir des ressources et des guides pour aider les entreprises à effectuer cette transition sans heurts.

Nouvelle présentation des comptes annuels

Les modèles de présentation des comptes annuels seront simplifiés :

En outre, des tableaux normés pour l’annexe seront publiés, permettant une présentation plus claire et cohérente des informations complémentaires. 

 

Pour les entreprises, cette nouvelle présentation des comptes annuels signifie une adaptation nécessaire de leurs outils et procédures comptables. Il sera crucial de former les équipes comptables aux nouvelles exigences et de mettre à jour les logiciels de comptabilité pour intégrer ces changements.

 

Les petites et moyennes entreprises, en particulier, devront veiller à ce que leurs processus soient conformes aux nouvelles normes comptables pour éviter des sanctions ou des erreurs dans la présentation de leurs comptes.

logiciel pilotage budgetaire

En somme, la réforme du Plan Comptable Général, effective à partir du 1er janvier 2025, représente une avancée significative pour la comptabilité en France, en particulier en matière de digitalisation des comptes annuels. Les entreprises doivent se préparer dès maintenant à ces nouvelles exigences afin d’assurer leur conformité et de tirer pleinement parti des bénéfices apportés par ces changements