Votre stratégie de gestion de stock

Gestion de stock : comment faire ?

Malgré les avancées technologiques de ces dernières années, nombre d’entreprises sont encore dépourvues d’une stratégie de gestion de stock efficace. C’est peut-être aussi le cas de la vôtre ? Découvrez les meilleurs conseils de nos experts pour atteindre une gestion optimale de vos stocks.

Qu’est-ce que la gestion de stock ?

 

Les stocks, ce sont l’ensemble des produits qui apparaissent dans le cycle d’exploitation d’une entreprise pour être consommés ou vendus. La “gestion de stock” fait référence aux méthodes mises en place par une entreprise pour maximiser la rentabilité de ses stocks.  

L’objectif de cette planification de stocks est d’avoir la quantité nécessaire de produits au bon moment. Une gestion de stock au point est un élément crucial pour la flexibilité et la croissance à long terme d’une entreprise. 

De quels stocks parle-t-on ? De produits finis bien sûr, mais aussi d’emballages, de matières premières, de produits semi-finis et de marchandises.

Les conséquences d’une mauvaise gestion

Une mauvaise gestion de stocks peut avoir plusieurs conséquences néfastes sur le fonctionnement d’une entreprise. Les plus notables de ces désagréments sont les suivants : 

  • La perte de temps : une méthode de gestion inefficace empêche une bonne prévision des entrées et sorties de marchandises. Cela peut engendrer une perte de temps : le temps passé entre la nouvelle commande et sa livraison auraient pu être évité ; 
  • La perte d’argent : en étant incapable de satisfaire sa clientèle à temps et donc de la fidéliser, une entreprise peut perdre en chiffre d’affaires ; 
  • L’immobilisation inutile de vos actifs : le surstockage aurait pu être évité eu égard au coût qu’il génère ;
  • La réduction de votre productivité : des stocks mal gérés peuvent constituer un point bloquant dans votre processus de vente et pour vos prévisions ; 
  • La baisse du niveau de satisfaction de la clientèle : si vous n’êtes pas capables de satisfaire les demandes de vos clients à temps, la confiance de vos clients pourrait s’en retrouver ternie.

Les différentes méthodes de gestion de stock

 

D’abord, faisons le point sur votre méthode de réapprovisionnement. Pour vous inspirer, voici les 7 méthodes le plus populaires aujourd’hui auprès des entreprises : 

1 – La méthode de “réapprovisionnement calendaire” : l’entreprise passe commande en quantité fixe et à date fixe à ses fournisseurs pour réapprovisionner son stock. Cette méthode convient plutôt aux entreprises établies avec une bonne visibilité et est à éviter pour les entreprises en forte croissance ou saisonnières. 

2 – La méthode de “recomplètement” : l’entreprise fixe un niveau optimal de stock à maintenir pour chacun de ses produits. Elle passe ensuite commande à date fixe d’une quantité de produits qui lui permettra d’atteindre tous ses niveaux optimaux de stock. 

3 – La méthode du “point de commande” : ici, l’entreprise fixe un niveau minimum de stock à assurer pour chacun de ses produits, leurs “points de commande”. Lorsqu’un de ceux-ci est atteint, une commande d’une quantité fixe de produits est lancée pour éviter une rupture de stock. 

4 – La méthode du “juste à temps” ou du “réapprovisionnement à la commande” : selon cette méthode, popularisée par Toyota, c’est lorsqu’un client passe une nouvelle commande qu’un réapprovisionnement est déclenché. 

5 – La méthode FEFO ou “First Expired First Out : cette méthode implique qu’une entreprise écoule d’abord ses marchandises les plus proches de leur date de péremption. Elle est surtout faite pour les entreprises dans le domaine alimentaire. 

6 – La méthode ABC ou de “gestion sélective des stocks” : l’idée de celle-ci est d’appliquer une méthode d’approvisionnement différente selon l’importance de chaque marchandise. L’entreprise répartit ses stocks dans 3 catégories (A, B et C) selon leur valeur, leur périssabilité ou autre, et choisit la méthode d’approvisionnement la plus appropriée pour chacune d’entre elles. 

7 – Et enfin la méthode du “drop shipping : de plus en plus populaire en France, surtout dans le e-commerce, cette méthode est radicalement différente des précédentes. Tout l’entreposage et toute l’expédition des produits est en effet assurée par le fournisseur. Ainsi l’entreprise n’a aucun stock et aucun coût logistique à prendre en charge.

Nos conseils pour améliorer votre gestion de vos stock

 

Votre gestion de stock n’est pas encore aussi rodée que vous le voudriez ? Voici quelques conseils pour atteindre la gestion de stock dont vous rêvez.

1. Contrôlez et réduisez l’accès à vos stocks 

Désignez une personne ou un groupe spécifique qui auront accès à votre stock ainsi qu’à votre système de gestion. Tout le monde n’a pas besoin d’y accéder et ne devrait pas pouvoir le faire. Vous réduirez ainsi les erreurs de gestion de stocks. Dans ce cadre, la mise en place d’un système de contrôle périodique pourrait s’avérer très avantageuse.

2. Ajustez votre stockage à vos besoins

Votre espace de stockage peut poser problème s’il est trop grand ou trop éloigné. Mais aussi s’il est trop éclaté entre plusieurs entrepôts. C’est le moment de faire une analyse profonde de la situation afin de réorganiser votre dispositif de stockage. Prévoyez ensuite de régulièrement faire le point sur vos besoins de stockage.  

Assurez-vous aussi que la couverture de stock de chacun de vos produits correspond bien à sa popularité. Avoir le même stock pour tous vos produits serait peu efficace. Identifiez vos produits les plus populaires et augmentez votre stock de ceux-ci par rapport aux autres.

3. Créez-vous un catalogue produit complet

Il vous faut un document complet qui récapitule l’ensemble de vos produits et donne une vue claire sur le coût total de chacun d’entre eux. Attention à ne pas seulement mentionner le prix d’achat. Ce catalogue doit recenser 100% de vos marchandises avec toutes les informations dont vous aurez besoin. Un catalogue produit complet est la base d’une bonne gestion de stock.

4. Définissez clairement vos politiques autour de vos stocks

Mettez en place une politique d’organisation de votre entrepôt et une autre sur les mouvements de votre stock. Elles se doivent d’être claires et bien comprises et appliquées par vos équipes. 

Il vous faut également une politique claire de dénomination et d’étiquetage. Elle facilitera l’identification de vos produits et la consultation d’informations à leur sujet : les exigences liées aux emballages, la présence de matières dangereuses, leur date d’expiration etc.  

Par ailleurs, mettre en place une politique pour régir le stockage et la réception de vos produits pourrait beaucoup vous aider. Elle aura, entre autres, pour avantage de réduire vos problèmes d’inventaire.

5. Aidez-vous d’un logiciel de gestion de stock, un ERP

Le plus grand avantage lié à l’utilisation d’un ERP est qu’il vous évite toute erreur résultant d’une gestion manuelle des stocks. Ce qu’un ERP vous offre, c’est une gestion de stocks beaucoup plus précise et plus aisée. 

Il vous aide aussi à sélectionner les meilleurs indicateurs pour suivre les stocks. Nous vous recommandons de limiter votre nombre d’indicateurs pour simplifier votre suivi ; entre 5 et 10 indicateurs suffisent largement.

Forts de notre longue expérience d’intégrateur ERP, nous vous recommandons particulièrement les deux ERP suivants :  

Un logiciel de gestion de stock pourra vous être d’une grande aide : à vous une gestion de stocks simple et optimisée !
ARTICLES CONNEXES
Vous souhaitez plus d'infos ?

Retour vers le haut

Découvrir les fonctionnalités

Découvrir les fonctionnalités