Data visualisation en quatre exemples

4 exemples de data visualisation plus anciens que vous ne le pensez 

Face à l’explosion de la quantité de données gérées par les entreprises, la data visualisation s’impose de plus en plus aujourd’hui. Pour autant, elle ne date pas d’hier : un de ses exemples les plus célèbres nous vient de 1769 et il nous parle toujours ! Voici 4 exemples marquants de data visualisation, vieux de plus d’un siècle. 

 

Qu’est-ce que la data visualisation ? 

 

La data visualisation est une technique utilisant des représentations visuelles (barres, courbes, points, cartographies…) pour simplifier la compréhension et l’absorption d’une masse de données. Charles Miglietti, spécialiste en dataviz, la définit comme étant « l’art de raconter des chiffres de manière créative et ludique ». Elle offre donc à la fois une meilleure compréhension et diffusion de l’information, avec en prime un gain de temps considérable. 

 

Quels outils pour faire de la data visualisation ? 

Aujourd’hui, les outils de reporting proposent des fonctionnalités de pointe en matière de data visualisation. Pour se lancer dans la dataviz, nous vous recommandons les trois solutions de Business Intelligence suivantes :  

  • MyReport de Report One : Pensée pour les PME, la solution de Report One est puissante et simple d’utilisation. Travaillez dans l’univers familier d’Excel pour créer intuitivement vos rapports et vous concentrer sur vos tableaux de bord et votre pilotage. 
  • Sage BI Reporting de Sage : Avec cette solution BI de la gamme Sage 100 Cloud, collectez en temps réel les données de vos logiciels Sage. Accélérez votre reporting, diffusez vos conclusions grâce à la dataviz et reprenez le contrôle de vos données. 
  • Tableau : Tableau fait aussi partie des leaders mondiaux dans le domaine des logiciels de dataviz. Accessible en version Cloud et On Premise, c’est un logiciel aussi puissant qu’intuitif. 

 

4 exemples de data visualisation qui ont marqué l’Histoire 

 

En découvrant chacune de ces solutions BI, on pourrait penser que la dataviz est une technique plutôt récente. Mais pas du tout ! Elle s’est beaucoup popularisée ces dernières années, mais cela fait des siècles qu’elle est utilisée. La preuve, en 4 exemples.

 

Une nouvelle carte de l’Histoire (1769) 

Créée par Joseph Priestley, cette illustration représentait une innovation sans précédent pour son époque. En effet, il avait utilisé la datavisualisation pour représenter l’importance des différents empires et cultures à travers 700 ans d’histoire.  

Cette carte se compose d’une frise historique sur laquelle il a placé des blocs dont la taille, la couleur et l’emplacement dépend de leur étendue historique et géographique. En véritable visionnaire, il est le premier à avoir choisi de représenter l’histoire de cette manière. 

 

A new chart of history par Joseph Priestley
A New Chart of History, Joseph Priestley (1769)

 

La carte de l’épidémie de Choléra de Broad Street (1854) 

En 1854, le choléra faisait rage à Londres, sans que ni les autorités ni les médecins ne réussissent à en déterminer la cause. C’est John Snow, un médecin anglais (et non de Westeros), qui a trouvé la source du problème grâce à la carte suivante. 

Broad Street Cholera Outbreak Map
 « Sur le mode de propagation du cholera », John Snow (1854)

 

Grâce à des petits graphiques à barres représentant des pâtés de maisons, il a représenté avec précision le nombre de décès dus au choléra autour de Broad Street. Il a ainsi pu déduire que toutes les victimes avaient un point commun important : une pompe à eau. C’est là qu’elles allaient chercher l’eau qu’elles buvaient au quotidien. Et le puits de la pompe en question avait été contaminé par des eaux usées, ce qui entretenait l’épidémie. 

 

Diagramme des causes de mortalité dans l’Armée de l’Est (1858) 

Florence Nightingale est une infirmière et statisticienne anglaise du 19ème siècle. Elle est devenue célèbre pour avoir prouvé que la majorité des victimes britanniques de la guerre de Crimée (1853-56) sont mortes non pas du fait de blessures reçues sur le champ de bataille, mais de maladie ou d’infection. 

C’est ce que l’on peut constater sur le diagramme suivant :  

  • les zones bleues représentent les morts de maladie ou d’infection,  
  • les rouges les soldats morts de leurs blessures  
  • et les noires ceux qui sont morts pour d’autres raisons.  

 

Diagramme des causes de mortalite par Florence Nightingale
« Diagramme des causes de mortalité dans l’Armée de l’Est », Florence Nightingale (1858)

 

Elle pointait ainsi du doigt les mauvaises pratiques sanitaires dans les hôpitaux et les logements des soldats. En effet, celles-ci accéléraient la propagation d’infections et de maladies. C’est ce qui a lancé l’ensemble de son travail de recherche pour améliorer les soins hospitaliers et a fait d’elle une pionnière de la médecine moderne. 

 

La campagne de Russie de Napoléon (1869) 

En 1812, Napoléon partait à la conquête de la Russie avec 470 000 soldats et en revenait avec difficulté avec 10 000 d’entre eux. Et 50 ans plus tard, Charles Joseph Minard créait la célèbre représentation suivante pour illustrer ce désastre. 

Il part d’une carte détaillant les villes et cours d’eaux par lesquels l’armée est passée. Il y ajoute :

  • une bande de couleur dont l’épaisseur représente la taille de l’armée (jaune à l’aller et noire au retour)
  • et une courbe de la baisse des températures au cours de la retraite de Napoléon. 

 

Carte figurative de Charles Joseph Minard
« Carte figurative des pertes successives en hommes de l’Armée Française dans la campagne de Russie 1812-1813 », Charles Joseph Minard

 

Si elle a fait l’objet d’un certain nombre de critiques, cette carte figurative a beaucoup marqué son temps. Elle représente de façon très parlante le drame de cette campagne militaire, tout en éveillant la curiosité des lecteurs. 

 

Une chose est certaine, la data visualisation a encore de beaux jours devant elle. Inspiré(e) ? N’hésitez pas à vous lancer et à créer les vôtres !

ARTICLES CONNEXES
Vous souhaitez plus d'infos ?

Retour vers le haut

Découvrir les fonctionnalités

Découvrir les fonctionnalités